Essaouira

ESSAOUIRA | LA PERLE DE L’ATLANTIQUE

 

Essaouira, « la perle du royaume », apparaît comme un mirage suspendu entre ciel et mer, à la fin d’une longue et exquise plage de sable fin. Un endroit cosmopolite et international, déjà connu dans l’Empire romain pour l’extraction de la teinture pourpre des mollusques. Essaouira a été conquise par les musulmans au Xe siècle et envahie par les Portugais au XVIe. Déclarée par l’UNESCO patrimoine mondial de l’humanité, la médina et son quartier juif témoignent par son architecture de la richesse historique de la ville.

Nous pourrions très probablement attribuer la fondation de la ville aux marchands carthaginois commerçant avec un petit village berbère. Devenue un important centre commercial, les berbères reprirent la ville au troisième siècle avant Jésus-Christ. Puis vinrent les romains, qui, en 42 après Jésus-Christ l’annexèrent à la ville de la province de Maurétanie Tingitane.

 

A l’époque romaine, l’importance de la ville a été liée à l’extraction du colorant pourpre à partir de coquillages du petit archipel en face de la ville plus connu sous le nom des îles ’’Purpuraires’’. Au Xe siècle, les musulmans ont conquis Essaouira. Puis, au XVe siècle, les Portugais ont saisi la ville pour l’utiliser comme un avant-poste africain sur l’Atlantique.

 

La città (il cui nome originario era Mogador, che in arabo significa ben custodita) venne poi abbandonata nel 1541 e lasciata in mano alle tribù locali. Caduta in declino, il suo destino venne segnato nel 1765 dalla decisione del sultano Muhammad ibn Abdallah di rinnovarne i fasti e la bellezza.

kite essaouiraLa ville (dont le nom original était Mogador, qui signifie «bien gardée») a ensuite été abandonnée en 1541 et laissée dans les mains des tribus locales. En déclin, son destin a été scellé en 1765 par la décision du Sultan Muhammad Ibn Abdallah de rénover ses fortifications et sa beauté. Il a commandé à l’architecte français Théodore Cornut de restructurer Mogador pour en faire un lieu d’émerveillement pour les invités étrangers et, en même temps, une base militaire. Les travaux ont duré trois ans, bouleversant la partie du tracé urbain de l’ancien Mogador par la création d’une longue avenue centrale au style européen.

C’est à ce moment, avec la construction de puissants et spectaculaires murs qui le distinguent encore à ce jour, que la ville a pris le nom d’Essaouira (qui signifie en arabe, «bien dessinée»). A cette période, une petite communauté juive s’est établie dans la médina et a rapidement commencé à être une médiation politique et commerciale entre le sultan et les puissances étrangères.

 

Au début du protectorat français en 1912, Essaouira a de nouveau adopté le nom de Mogador même si l’importance stratégique portuaire avait diminué. La ville a ensuite renoncé à son rôle majeur comme seul port du Maroc ouvert au commerce extérieur ; une fonction qui maintenant est passé à Agadir, Casablanca et Tanger.

En 1956, suite à la déclaration d’Indépendance, la ville a repris le nom d’Essaouira.

Aujourd’hui, Essaouira est devenue une destination fascinante de voyage tout en conservant un style simple non régi par les intérêts touristiques. En outre, en plus de sa beauté évidente, cet ancien village marocain bénéficie d’un climat exceptionnellement doux et venteux à certaines périodes (c’est pour cette raison qu’elle est une destination mythique pour les amateurs de planche à voile et kite surf). Le climat stable d’Essaouira permet aux baigneurs de profiter de la mer même en hiver mais aussi de ne pas souffrir d’étés étouffants. Les douces brises récompensent les voyageurs qui se promènent dans les ruelles de la médina slalomant dans le labyrinthe des maisons et des ateliers d’artisans peints en blanc ornés de portes typiques en bois bleu.

medinaAvec ses rues quadrillées, comme à Saint-Malo, cette ville fortifiée a été construite au niveau de la mer. D’un blanc pétillant, Essaouira est un complexe urbain splendide qui regorge de places et de marchés qui fonctionnent à la fois comme de lieux de rencontre et d’activités culturelles (concerts et autres divertissements).

Derrière ses puissantes fortifications, Essaouira vit principalement de l’artisanat et du tourisme. La pêche est une autre entreprise prospère : chaque matin au port, les poissons et fruits de mer sont en vente à la criée. De la tour portugaise (Skala du Port) donnant sur l’entrée du port, vous pouvez profiter d’une vue magnifique sur toute la région. L’ancienne médina peut être divisée en trois parties: la médina, le Mellah et la Kasbah; toutes trois sont protégées par de hauts murs abritant les différents souks colorés.
Essaouira, une ville fascinante de charme de style rétro, a toujours attiré différents artistes de toutes nationalités. Dans les années soixante et soixante-dix, elle est devenue la destination internationale favorite du mouvement hippie.
.

En 1952, Orson Welles y a filmé des scènes mythiques de son œuvre cinématographique « Othello ». Dans les années 1970, Jimi Hendrix, les Rolling Stones et d’autres stars de la pop-musique y ont régulièrement passé du temps. Scénaristes et réalisateurs contemporains célèbres, aujourd’hui encore, viennent à Essaouira pour savourer son atmosphère nostalgique et romantique, ponctuée par le martèlement des vagues contre les rochers et les cris stridents incessants des mouettes encerclant le ciel.

Prévisions Météo à Essaouira